vendredi 30 mai 2008

SÉRIE-CHOC
J'ai vécu parmi les Escargots
1- La mosaïque fabuleuse





Méprise ! Non, Ambroise et ses amis ne s'étaient pas sauvés. Tout vient de ma mauvaise maîtrise de l'escargois. Le jour où je les ai admonestés à la suite de L'Incident de la passoire, j'ai employé à tort le mot [Chl], qui veut dire « ustensile », mais ma prononciation était si approximative que mes amis ont tous compris [Schl], mot ritualisé qui déclenche automatiquement une Grande Partie de Cache-cache (une slch). Résultat, le lendemain, ils avaient tous disparu ! Bien sûr ! Reste qu'avant hier, en prévision de la grosse tempête, j'ai réorienté ma tente. C'est là que je les ai tous trouvés, ou presque. Ce qu'on s'est bidonnés. Certains sont encore planqués ! Il arrive apparemment qu'ils s'endorment en cours de match, et ne s'éveillent que des siècles plus tard.





Grâce à Rosie et Ambroise, on peut dire que j'ai réussi à pénétrer au cœur même de la vie escargoise, que j'ai réussi à percer plusieurs de leurs grands mystères. Dans le premier d'une série de notes sur le sujet, je prends à bras le corps certains de ces grands mythes perpétrés par les médias capitalistes au sujet du mode de vie des escargots, de leurs valeurs, de leurs coutumes, de leur culture, de leur système politique (souvent critiqué ou bêtement admiré) et surtout, de ce qui fait le tissu même de la vie de l'escargot ordinaire.


Cette photo a été sélectionnée pour figurer en première page du prochain numéro de Snail Digest, prévu pour le 22 février 2083


MYTHE NUMÉRO UN
••L'Escargot est un prédateur ennemi de l'Homme

Il est faux de croire que l'escargot est dangereux. La plupart des accidents mortels attribués aux escargots auraient pu être évités avec un minimum de connaissances scientifiques et de préparation. Voici quelques règles de base, faciles à suivre. Si vous projetez une expédition en pays escargot, n'hésitez pas à imprimer ce document sur du papier hydrofuge et gardez-en toujours un exemplaire à portée de la main (astuce : dans votre porte-feuille ou dans une poche).

• Ne jamais nourrir l'escargot sauvage, surtout si on ne connaît pas son caractère. Chaque escargot a sa personnalité. Certains peuvent faire preuve de réactions imprévisibles, violentes ou même indécentes.
• Ne jamais donner un produit excitant à un escargot sauvage. Les boissons énergétiques, les pilules de performance, les drogues stimulantes sont à éviter à tout prix. Plus d'un touriste a perdu un membre de sa famille après avoir bêtement fait boire du café à un escargot sauvage.
• Lors de la rencontre inopinée d'un escargot, ne jamais lui tourner le dos. Reculer lentement pour éviter la confrontation, ne jamais montrer ses dents et surtout, évidemment, ne pas retirer sa casquette ou son chapeau brusquement devant le fauve.
• Ne pas laisser les enfants sans surveillance dans un territoire habité par des escargots. Dans le doute, se renseigner auprès du ministère de la faune et de la flore, ou effectuer une recherche sur Internet. Règle générale, la plupart des endroits sont à risque, en particulier les lieux où on trouve de la végétation en abondance (astuce : forêts, champs, etc.). Si un enfant a été blessé au cours d'une confrontation avec un escargot, laver la plaie abondamment à l'eau froide et téléphoner aux autorités qui devraient dépêcher un hélicoptère pour évacuation sur un grand centre hospitalier. Ne pas hésiter à faire porter des casques aux enfants, on est jamais trop prudent (après, il sera trop tard). Porter des couleurs sombres et ne pas trop cligner des paupières.



Rodolphe en pleine réflexion, quelques jours avant sa tragédie (à lire dans un prochain numéro)


MYTHE NUMÉRO DEUX
••L'Escargot est un être diabolique

Il est triste de constater qu'il faille encore, au vingt-et-unième siècle, revenir là-dessus. Ces balivernes remontent au moyen-âge ! Dans l'Antiquité, l'Homme et l'Escargot partageaient la Terre en bons voisins. Il n'était pas rare qu'un homme soit élevé par les escargots — certains furent célèbres (Spline le Grêlé, Célophane l'Ancien, Mygros le-Turgescent, etc), mais il était également de coutume pour les familles d'Athènes et de Sparte de compter quelques membres escargots dans leurs familles immédiates. On respectait les différences de chacun, on laissait les gens vivre, etc. C'est pas sorcier ! Une escadre d'archers escargots a participé (avec un succès mitigé) à la bataille d'Alexandrie-les-Galets, qui scella le sort d'Alexandrie-sur-Bayse (aujourd'hui connue sous le nom de Ruisseau 892-F).

1279. C'est sous le règne de Fyodor Zonovabitch Vlalekov, Tsar généralement reconnu pour sa bonne humeur, que les choses s'enveniment. Au cours d'une partie de chasse, le gentil monarque s'endort sous un marronnier. Au réveil, il s'aperçoit que ses trente servantes sont enceintes. Comme la Tsarine est en voyage mystique au Kenya (qui s'appelait à l'époque le pays Loin), la cour est en émoi. On blâma le tout sur les escargots de la forêt. De là vient le mythe fondateur de la méchanceté de l'escargot, et toutes les atrocités qui en ont découlé.

Un siècle et demi plus tard, en 1422, c'est au tour du Pape Pie-de-Vasch (le Gras) de s'attaquer aux escargots, qui ne lui ont pourtant rien fait. Il se convainc un jour qu'ils sont responsables de ses légendaires migraines. Il fait donc raser toutes les forêts (voilà qui en fait le saint-patron des parkings) et publie dans son encyclique intitulée Lecalis debibit di gulas une charge à fond la caisse contre tout le peuple escargot. Il pousse l'hystérie jusqu'à mêler à tout ça les innocentes Limaces, Éponges à vaisselle, et cuisses de poulet. À la suite de ce malheureux texte, toute la puissance du Vatican va s'abattre contre les villes et villages escargots, qui seront forcés de fuir dans la clandestinité et, pour beaucoup, devront retourner à la vie sauvage (les gastéropodes, nunuche, pas les villages). La langue escargot est bannie, ainsi que les mariages entre escargots et catholiques. Les années noires commencent. Encore aujourd'hui, en France, on assassine les escargots. Les motivations historiques sont tombées dans l'oubli, et comme c'est la France, on en profite pour mettre un peu d'ail et boulotter un coup avec un verre de blanc.





MYTHE NUMÉRO TROIS
••Les Escargots sont des amants formidables

Non. Je préfère ne pas m'étendre là-dessus, mais croyez-moi, non. C'est même plutôt je prends mon pied et je m'enferme dans mon petit monde. En tout cas.



Chester a survécu, mais malgré l'aloès, sa carapace montre une sérieuse fissure. Un cas lourd pour les assureurs !?


MYTHE NUMÉRO QUATRE
••Les Escargots portent malheur

C'est au dix-neuvième siècle en Autriche qu'est né le dernier mythe absurde dont les escargots font les frais, et ce, à la suite d'une confusion. En effet, un diplomate Polonais discutait avec le Consul de Contantinople sur la Place Messerschmidt, à Vienne, lorsque passa le grand compositeur Gustav Malher qui, comme chacun le sait, aimait bien se promener à dos d'escargot. Étonné, Zbigniou Apick Deszentenski s'exclame au Consul (en français, qui à l'époque était la seule langue) : « Kurva ! L'escargot porte Malher ». Le Consul, dur d'oreille et un peu niais, répandit ensuite dans toutes les cours d'Europe cette fausseté, cette calomnie, selon laquelle les escargots amènent la malchance. Il fut provoqué en duel par l'exportateur de fenouil Marc, escargot célèbre pour avoir été l'amant de la Régente de Prusse, et mourut de ses blessures. Malheureusement, cela ne fit que renforcer le mythe et la confusion régna ensuite en Europe pendant plusieurs jours.





MYTHE NUMÉRO CINQ
••Les Escargots rendent les femmes stériles

Personne ne connaît l'origine de cette légende. On croit que cela viendrait possiblement des mœurs sexuelles singulières des escargots, mais rien n'est moins sûr. Ce qui est clair, c'est que certaines précautions sont nécessaires, pour la femme désirant enfanter, en ce qui concerne la présence d'escargots sur les lieux. Primo, l'escargot est pour usage externe exclusivement. Si par mégarde un escargot devait s'introduire, allumer l'éclairage, interrompre la musique, et ne pas paniquer. Appeler ensuite les sapeurs-pompiers. Secundo, l'escargot ne lubrifie pas systématiquement. Il arrive parfois que l'escargot soit décédé. Remettre la dépouille aux autorités après avoir mis le chat sur le balcon. Si le ou les escargots sont en pleine forme, simplement interrompre le disque de Lynda Lemay et tout rentre dans l'ordre.



Ambroise faisant le guet


---

Prochainement :
L'Escargistan, Fantaisie idéaliste ou gage d'une Terre plus harmonieuse ?
Mourir pour sa glu — Pourquoi la passion est au cœur de toute la littérature escargoise



Philbert arrive trop tard, et la délicieuse boîte de laitue marinée a été littéralement lavée de toute substance par les autres goinfres !




9 commentaires:

gaétan a dit...

Après le premier paragraphe j'me suis dit tiens il a recommencé à boire. Après avoir lu le texte et m'être bidonner (non je n'ai pas recommencé à boire au bidon) j'me suis dit qu'il était en grande forme. ;-)

Miléna a dit...

Tu aborderas la scolarité, les croyances, la gastronomie et les conditions salariales de la gente escargotoise?

Je brûle de savoir.

:0)

Doparano a dit...

Le cassoulet frette ça rend fou. Merci pour le délire. xx

Vinosse a dit...

T'es trop longtemps resté en chérente, mon gars, t'as trop bouffé de cagouilles et depuis t'as des remords ? C'est ça, non?

rwatuny a dit...

Digne d'anthologie !

zfskxytm ! <- ceci n'est pas de l'escargois, c'est du padspamsumonblogois !

big mama a dit...

C'est pas que je veuilles comparer mais j'ai depuis toujours un lien ineffable avec les escargots moi zossi. À l'âge de dix ans, mes parents se débarassent de nous en nous envoyant en France chez les papy et mamy. Pour se débarasser de nous à leur tour, ils nous envoient dans les ruelles du village après la pluie ramasser des escargots dans un gros panier. C'était très amusant de les décoller. Ce fut toutefois un choc terrible quand mon père, venu nous rejoindre et s'assurer que l'enfanticide prévu s'achève, s'exclame de bonheur et se pourlèche les babines devant la casserole d'escargots à la catalane préparée par la mémé.
Bien des années plus tard, mon fils a reçu pour son 2eme anniversaire, un vivarium avec un escargot africain, gros comme une crotte de nez. Et bien maintenant Margot a 6 ans, et elle est grosse comme une pomme. Une grosse pomme. Des fois, elle se fâche et c'est pas beau, elle se sort une ou deux cormes supplémentaires, elle grogne et siffle. Quel caractère ces étrangers. Quand on va se balader, faut prévoir un peu de temps quand même. voilà. Une autre
chose à rajouter dans notre liste du lien invisible qui nous relie.

& a dit...

Gaétan, c'est vrai, j'ai recommencé à boire (juste quelques bouteilles), mais j'ai arrêté à nouveau. Je viens juste, d'ailleurs. Définitivement, du moins jusqu'à demain matin.

Miléna, j'aborderai tout ça. En fait, je vous livrerai en ligne gratuitement le contenu entier de mon livre Ambroise : héros au cœur tendre. Je l'avais présenté aux éditeurs, mais ils l'ont tous refusé sous prétexte qu'il y avait trop de coquilles.

Dopa. C'est vrai que je suis fou, mais c'est pas le cassoulet frette. Je crois bien que c'est le canola dans les raviolis frettes.

Vinosse je rejette toutes allégations.

Rwa, rassure-toi, j'ai les mêmes guidis-simagrées à remplir lorsque je commente sur ton blogue à toi. C'est Dieu-Blogger qui veut ça ainsi !

Mama, je veux une photo de la bête ! Encore mieux si tu as maîtrisé le truc de la tête entre les crocs du fauve, mais bon, je me contenterais d'une belle vue de pied en glu ! Je promets de la publier ici !

da Bitch a dit...

j'adore Ambroise qui fait le guet!!!
j'ai bien ri

& a dit...

Il peut être vif comme l'éclair ! Disons, comme le mille-feuille !