jeudi 31 juillet 2008

Une mince couche de fourmis… puis le vide



7 commentaires:

McDoodle a dit...

Le vide, les fourmis ?
Une peinture de Dali
Pardi !

É. a dit...

Oui.

Vinosse a dit...

Rosie s'est faite un copain?

É. a dit...

Oah… Tu sais, entre une bécane grande rando très âgée comme Rosie et un petit machin de montagne comme celui-là, il ne peut s'agir de bien plus que de consolation mutuelle… Non, Rosie, elle reste bien tranquille depuis son dernier GRAND amour.

jo jaguar a dit...

Même la couche de fourmis est constituée de 99,99% de vide.
Sinon la photo montre bien que le ciel est très ordonné, que la mince couche en bas est extrêmement désordonnée, et que si l'on joue au beach-volley sur cette plage il y a une chance sur 10²²²²² pour que la balle se perde dans le ciel.

Il faut savoir de plus que les VTT avec amortisseurs bandent mou.
Et d'autres conneries du même tonneau...

jo jaguar a dit...

Et si Rosie était finalement partie avec ce joli-coeur vagabond?

É. a dit...

J'aime croire cette version-là. Plutôt que celle des gendarmes, « on la retrouvera un jour en draguant le canal ».