dimanche 31 août 2008

Frontignan - Montpellier



Pendant plusieurs kilomètres, on roule entre mer et mer, avec à droite la Méditerranée et à gauche d'abord le Canal du Rhone à Sète puis, au delà, l'étang d'Ingril suivi de l'étang de l'étang de Vic. Vic comme dans victoire. J'ai traversé mon propre champ de bataille, on dirait. Je me suis surmonté. De nouveau. Je poursuis la vertigineuse escalade de ma médiocrité. Hors de cet abysse brille l'azur frais et enchanteur du petit matin calme. Je le sais, c'est écrit. Y a plus qu'à recommencer à continuer de poursuivre. On the Road

2 commentaires:

Miléna a dit...

Depuis que la mère est partie, je compare un peu vos chemins. Tes chutes sont parallèles à ses montées. Toi près des canaux, elle dans les rochers. Vos escalades se croisent dans l'espace. Bagages légers pour les deux. Elle s'accroche aussi pour ne pas débouler, parfois. Et dans son sac, une lettre avec ton nom dessus (j'ai pas pu m'empêcher), qu'elle déposera au bout de sa route. Bien avant le bout de la tienne, ceci-dit. On the road, oui. J'y serais bien moi aussi. Tu veux bien rouler pour moi demain?

É. a dit...

Deux boutonneux sont censés avoir récupéré mes données. C'est à l'autre bout de Montpellier, dix kilomètres aller-retour. Je te dédie cette promenade avec plaisir.