lundi 29 septembre 2008

Sauve par la cloche





6 commentaires:

Doparano a dit...

J'aime ce que je vois!

da Bitch a dit...

J'dois t'avouer que je suis profondément jalouse...
J'passerais ma journée sur les marches à regarder les gens passer pour le plaisir de voir de nouveaux visages.
bon lundi!

McDoodle a dit...

Belle clé en effet.
La sauve4, avec ses p'tits volets. Mium.

C a dit...

j'aime ces photos
xxxxxxx

É. a dit...

Partout dans cette petite bourgade, les maisons s'arc-boutent ainsi, les unes sur les autres, ça donne un drôle d'impression d'entraide architecturale… Une trace de l'appui mutuel que signifiait aussi l'agglomération, à une certaine époque.

La plupart des pierres de Sauve datent de mille ans. Les habitations ont été conservées en l'état. Certaines pièces gardent même une grande partie de la décoration des siècles enfuis. Tout ça sur fond de tectonique, de wifi, de téléphonie portable. Quel pays saugrenu, génial et improbable ! C'est émouvant au possible.

Remarquez cet escalier ; depuis des centaines d'années, les gens sautent la dernière marche. Ah ! ah ! ah ! Rien ne ressemble plus à la race humaine que la race humaine.

Miléna a dit...

Quand j'étais là-bas, j'arrêtais pas de me coller aux murs de pierres en leur disant: "PARLE MOI!". Émouvantes, oui, ces maisons qui transpirent, les échos des ruelles, les bruits de fourchettes qui se répercutent sur les murs. Les odeurs qui traversent les passages piétonniers, le bleu glacé des bouts de ciel qui plient pour passer à travers les arches.