mercredi 10 septembre 2008

Vieilles Pierres

Vers une heure l'air change et le gasoil semble quitter les étages pour descendre se vautrer contre la poussière des pavés. La fraîcheur charrie des effluves maritimes et colporte le parfum des champs qui s'alanguissent au-delà des murs. Je veille un peu, allongé dans le lit, l'ordi sur le ventre. Je respire. La liberté me grise. Le temps. Le temps est juste et bon. Le temps ne passe pas. C'est nous.

8 commentaires:

rwatuny a dit...

Tu me remues là !

taape ! <- authentique

McDoodle a dit...

Couché sur le dos ou debout, micro en main, ce multi-tasks-man est capable de nous remuer de bien des façons.

Prost !

vinosse a dit...

C'est quoi un "chem-trail"?

É. a dit...

Pour lire sur les chemtrails (panaches chimiques, mettons) : Voir ici, car le sujet a fait l'objet d'une question au parlement européen.

Pour voir une chemtrail, suffit de regarder au ciel. Si vous avez un plafond au-dessus de la tête, pouvez aller voir ceci. C'est une photo prise par moi-même au cours de ce voyage. À Angers.

Vinosse a dit...

Le phénomène que j'ai pris en photo a intrigué TOUS les charentais du sud qui ont inondé la rédaction de CL de témoignages...

A mon avis, c'était la trace du gros, très très gros navion, que personne n'a jamais vu!
AIRBUS 380.000, au moins!

Ou le souvenir de Mac Comber pour certains!!!

É. a dit...

Il allait dans quel sens ? Y a eu deux incidents atomiques en quelques jours, là, un en France et un en Belgique. Des incidents sans aucune conséquence, selon ceux qui sont chargés de dire ces choses.

Vinosse a dit...

D'Ouest en Est, quasiment en droite ligne!

É. a dit...

Très bizarre, tout ce qui se chie dans le ciel de ce temps-là.