jeudi 16 octobre 2008

Feuilleton





6 commentaires:

Doparano a dit...

Y'a des feuilletons plus beau à suivre que d'autres.

McDoodle a dit...

Ça devient chronique.

É. a dit...

Dopa :
Celui-ci n'attire pas les imbéciles !

Doodle :
Toujours à la page !

Vinosse a dit...

On te suit à la trace!

En France, dès qu'une journée de Septembre ou d'Octobre un peu chaude passe, tout de suite les crétins qui sont dans la télé crient: c'est l'été indien!

Avec toi les plantes rougissent(s'anthocyannent)sur ton passage!!!

Le truc à baies qui ne me semble pas être un cotoneaster, plutôt un genre de sorbier,rougit dès l'été, comme les feuilles de la vigne vierge sauvage.

T'en est où de ton commerce de peaux de castor?

Mistral a dit...

Oh! Parle pas trop vite, chuis toujours là, tu sais. Jamais ben loin, attiré comme mouche à MmmmmcComber.

Fais chier avec tes fleurs versicolores: y a un shipment de feuilles d'automne flying your way as I write, spèce de Sauvage.

Mistral a dit...

Vinosse: Butch l'a traduite en bon français d'Amérique (x'emple: «On ira où tu voudras quand tu voudras» devient «N'importe you n'importe quand»).