mardi 25 août 2009

Bialowiesza ronronne

Je roule en silence et je marche à pas feutrés. Lorsque je croise des bruyants, je ne peux m'empêcher de les fustiger du regard. J'ai comme l'impression très appuyée et profonde que c'est ma cathédrale à moi, ici. Ce sont mes vitraux, mes nefs, mes clochers. Je le sens comme tel. Les chemins mêmes que j'emprunte me paraîssent autant de sacrilèges. Ce n'est pas religieux, pourtant. Comprenez-moi bien. C'est… Euh… spirituel.

Je dors 14 heures par jour et mes siestes pullulent de rêves doux, tristes, érotiques ou violents. Je suis serein, mais pas éteint. En fait mon âme flamboie comme un bûcher sylvestre.






6 commentaires:

gaétan a dit...

De ke sé sur la dernière photo?

McDoodle a dit...

Ah! J'aime ça les petits poils sur les feuilles mortes et les truffes sous.

Biz, moi aussi j'ai une histoire de phacochère. Tss Tss.

Miléna a dit...

woah... Tous ces vitraux vivants et ces clochers silencieux. Et dormir 14h par jour! T'es au paradis!

fisthnosor-lotrontenp a dit...

je comprends ce que tu dis. t'as retrouvé quelque chose d'oublié chez les sauvages modernes. c'est beau.

Venise a dit...

Pour répondre au "De ke sé" de Gaétan, ça serait pas un sanglier avec ses marcassins ?

Dormir 14 heures par jour ?! Toi, tu rêves, moi j'en rêve !

É. a dit...

Ouais, des ti-cochons. J'étais trop loin pour voir l'étiquette sur leur bedon et je ne me suis pas suffisamment apporché (hihi).