mardi 22 septembre 2009

Elberadweg vers Hambourg, bis






8 commentaires:

s.gordon a dit...

Heille. Y'a fait beau hein.

jp a dit...

savent pas ce qu'ils manquent ces cons! connards de robots

Anonyme a dit...

Je peux pas croire que t'es rendu à Hamburg, domicile d'une des femmes de ma vie! Je suis pas mal jaloux là! Salut toutes les belles grandes brunes de ma part, elle en fera peut-être partie! (non, je ne te dirai pas c'est laquelle!)

-Claude du temps de Messier (l'ancien temps)

É. a dit...

:0)

Anonyme a dit...

Tu restes longtemps à Hamburg? Je te mettrai en contact si j'ai des nouvelles d'elle. Elle serait entre deux appartements alors pas de chance pour un logement de son côté. Aussi, je vois que tu as changé ton itinéraire pour retourner à Paris plutôt qu'à Sauve en passant par Lyon... Qu'est-ce'tu nous prépare?

Claude

É. a dit...

Eh ! Logement réglé jusqu'à la fin de la semaine, mon pote Rüdi nous prête l'entrepôt de cure-dents de l'écuyer du jardinier de son chauffeur. Par contre, un plan bière me plairait vachement. Quant à l'itinéraire, je rentre toujours à Sauve en passant par Lyon. Pas de changement de ce côté.

Poignée de main hambourgueuse !
:0)

McDoodle a dit...

Les moutons, ça me fait fondre! Je ferais tout et de tout avec eux, même les manger.

É. a dit...

Ça serait vachement (ah-ah!) pratique d'avoir une mangeuse de moutons sérieuse dans une telle expédition. Sont toujours là à nous bloquer la digue. Un vraie épidémie. Faudrait que l'armée vaccine tout ça.