lundi 24 octobre 2011

Drôle de jeu de mot de l'univers

L'arrêt d'autobus au coin de la rue où je squatte, d'où je pars chaque jour pour aller en ville et où je descends chaque soir, est situé au coin de la rue… Sauvé. Même pas pour de faux.

8 commentaires:

Mélissa LeBlanc a dit...

Alors tu es arrivé? Quel choc ça doit faire. Il y a quelques jours j'ai rêvé a toi!!! Sans blagues! Tu étais la vedette d'un genre de travelling side show et tu chantais!!! eh eh eh.
Éric MacComeback! Enfin. :-)

piedssurterre a dit...

Uhm. J'ai comme l'impression que tu vas avoir du mal à rentrer toi !

anne des ocreries a dit...

Ah ! on emporte toujours les lieux qu'on aime à la semelle de ses souliers....:)

Laure K. a dit...

Est-ce là une preuve irréfutable que le petit poucet soit sur le bon chemin ?

mmh ?

Bizes l'ami

Doctorak, go! a dit...

Merci d'être passé hier, McComber. Ça me touche, vraiment.

É. a dit...

Melissa, les rumeurs de ton départ pour Tau Céti dans un vaisseau des Élohims était donc au mieux imprécise et au pire carrément erronée ? Comment vas-tu-tu chapeau pointu ?

Frankie, je retrouve tout ce que j'aime du peuple québécois avec grande émotion. Mais ma maison est à Sauve et je n'aime pas plus l'Armériche qu'en 2007, au contraire. Je me retiens de ne pas entreprendre illico de foutre à la casse les 500 000 camions gros-comme-des-villages qui se sont ajoutés à la montagne de ferraille idiote et psychotique qui couvre ma ville.

Anne, bien envoyé !

Laure, j'ose le croire. Bises fraîches mais polluées.

Doc, tu as lu comme un lion enflammé dansant parmi les glaces bouillantes du paradis de… en tout cas, ça torchait en hosto. Content de te voir t'épanouir ainsi.

Mélissa LeBlanc a dit...

Fait là manne! Je suis graduée du bootcamp post-traumatique, tétanisée, toastée des deux bords by ze mighty, irradiée, radieuse et radiée de l'ancienne logique,
Non je ne suis plus masochiste, je suis ninja!

à quoi bon tout tu te demandais...
Parce que c'est, voilà tout... either you are in or you are out.
J'espère qu'apres tous ces kilometres tu ressens le ''quelque chose'' ....

BTW, tes escargots ne battent pas nos limaces qui se flambent du même orange que nos lys sauvages, ici,en estrie à ChereBrousse... Y'a pas de ça a Mouréel.

bon bien, bon bien,
moi je retourne attendre le bébé de la chance qui me sourit.

Take care, barbe à barde à baba!

É. a dit...

Oh yeah.