mercredi 9 novembre 2011

Je ne sais plus faire

Chaque fois je ressors le cœur gros. En fait, j'ai connu une abondance qui aurait rassasié pour la vie n'importe quel individu normalement constitué. Mais je ne le suis pas. Et ces périodes de bombance byzance reviennent me hanter dans les lancinants déserts de ma vie actuelle. Chaque fois j'entends en moi la même réponse « continue à travailler pis ferme ta gueule. » Et c'est la seule chose que je sache faire. Alors je bosse, je bûche, je trime. Je me démène comme un diablotin au fond d'un tonneau d'eau bénite dévalant une colline dans une tempête de neige. Ça ne rend pas tellement. Frring, frring, frring, ça répond pas. Je finis par m'endormir, par sombrer comme un vaisseau qui s'échoue dans un fracas de voiles et de filins.

Je me relève pourtant avant le compte de 10. Mon pas est de plus en plus pesant, mes yeux de plus en plus lourds, mes mains engourdies échappent les objets, brisent des choses, perdent le fil. Mes jambes voudraient pédaler dans les brumes matinales entre les collines indonésiennes. Mon cœur s'empoussière. Ma langue s'enraye. Mes phalanges deviennent amnésiques des routes de la tendresse. Ma vieille tête desséchée passe le même vieux disque en boucle. Ferme ta gueule pis travaille, Rick.

15 commentaires:

almanachronique a dit...

:o))))

manouche a dit...

Pire que tout: " l'amnésie des routes de la tendresse".

hélène a dit...

CIBL Montréal arrive dans les Pyrénées! Emile dans une usine à connerie et toi parlant aussi naturellement du caca que de Brecht...faut le faire quand même.

Y a-t-il des traces vidéo, audio de tes jams littéraires?

Big Zouxx,

piedssurterre a dit...

Lâche pas.
Je t'ai vu il n'y a pas si longtemps.
Tu peux pas t'être empoussiéré aussi vite....
:0)

Anonyme a dit...

z'ont changé un truc qui fallait pas.
ça déconne;
C4EST AFFREUX? EN FAIT;

BORDEL a dit...

http://www.youtube.com/watch?v=ggdDPz98pRQ&feature=related

tueur de petite fille a dit...

si la zombie frappe à ma porte, évidemment que j'ouvre...

ça me semble tellement normal...

bref :

http://www.youtube.com/watch?v=OJLTy7yNEqQ

bise désespérée a dit...

http://www.youtube.com/watch?v=6pwkSJTI6ZM

pragmatike a dit...

j'ouvre toujours quand je vis en ville. j'ai peur. il ne faut pas ne pas ouvrir, quitte à se faire égorger.
les gens passent, avec leurs souvenirs de guerres. ma petite marie est une immonde. je suis seul perché dans la voie du sacrifice des petits malins de merde. le volet de la porte sur le ciel est un spêrme de moa cloaque. on va acheter de la salade au marché. les radis sont étalés comme s'ils n'existaient plus.
les babas parlent de chèvres, et de miel. la clarté éclatante du soleil me fait du bien quand elle m'explose

Anonyme a dit...

http://www.youtube.com/watch?v=cTc8s7bboEk&feature=fvsr

;)

Anonyme a dit...

http://www.youtube.com/watch?v=JB2Pj1Kt-lk

Laure K. a dit...

bé ouep !

dedroit àqui a dit...

Si par travail vous entendez créer des échos musicaux francs et libérés, être un excellent conteur, écrire à visage découvert, ou encore exercer le sens du partage, alors n'en doutez pas, vous êtes effectivement doué !
C'était vraiment chouette.

Bon courage et à bientôt !

É. a dit...

Alma : :0)

Manouche : t'as encore mis dans le mille.

Hélène : trop chouette, ce lien transatlantique. Me reste plus qu'à entendre moi-même cette émission, que les aléas du sans-fil ne m'ont pas encore permis de télécharger. Quant aux clips et ou bandes, on y travaille. Nous espérons quelques captations pas trop pourraves dans les prochaines semaines.

Frankie : t'es bien gentille. ;0)

Laure K : ouep, ouep.

Dedroit : merci. J'espère vous voir lundi.

anne des ocreries a dit...

ché pas quoi te dire ; je lis ça, pis du coup je pense à un noeud coulant, tu parles d'une idée à la con !