samedi 12 novembre 2011

Pourtant, je me souviens

Je me souviens de repu. Je me souviens de rassasié. Je me souviens d'aimé. Je me souviens de joyeux. Je me souviens de rieur. Je me souviens de marrant. Je me souviens de reposé. Je me souviens d'optimiste. Je me souviens d'enthousiaste. Je me souviens de vivant. Je me souviens d'à bout de souffle. Je me souviens de splendide. Je me souviens de délectable. Je me souviens de surprenant. Je me souviens de désinvolte. Je me souviens de malicieux. Je me souviens de léger. Je me souviens de doux. Je me souviens de tendre. Je me souviens de bienheureux. Je me souviens de juste. Je me souviens de pacifique. Je me souviens de vert. Je me souviens de calme. Je me souviens d'abandonné. Je me souviens de vu. Je me souviens de présent. Je me souviens de la possibilité pratique du bonheur.

8 commentaires:

da Bitch a dit...

bon je voulais juste te saluer! salut!

É. a dit...

Bin. Viens-tu au Pas Sage lundi soir ? Ou bien ?

da Bitch a dit...

j'ai un cours! et j'ai les enfants ensuite. flute!

manouche a dit...

Je me souviens...et j'aimerais oubier.

Denise a dit...

Pouvons-nous nous souvenir sans nous y accrocher? Reconnaître le passé sans le revivre tous les jours? Crisser la mélancolie aux poubelles et vivre ce qu'on a à vivre, dret-là, aujourd'hui?

Soupir.

Que tu me fais réfléchir, Mr McComber.

x

Mélissa LeBlanc a dit...

Moui.

Des instants de chaleur dans un monde pourtant si lumineux... je me souviens qu'il faisait moins froid, je me souviens comment j'ai allumé le feu.

Quand on veut mieux répéter, on itère.

le pestacle a dit...

on faisait de la chicorée dans le squatt, parce qu'on avait pas de cafetière, ni d'électricité. il n'y avait pas vraiment de micro dans l'appart, mais cependant, voletait comme une instance observatrice de chaque geste commis dans cete espace réduit. quand je me branlais sur le matelas sale, je savais qu'il y avait quelque chose qui me scrutait en profondeur, de haut en bas, mais continuais à faire semblant de ne pas y croire... un peu comme nadine se foutant à poil dans le "big brother 8" allemand. la vidéo voyeuse ou on la voit se nettoyer dans la baignoire devant tout le monde.

anne des ocreries a dit...

je me souviens, comme j'y croyais ; mais à quoi ?