lundi 26 mars 2012

Un Océan de solitude

Il fait grand soleil, c'est un matin de marché, je viens d'acheter des oignons, de l'ail, des tomates, des petits chèvres. Je suis assis devant une tasse fumante sur la terrasse de mon café préféré. Martin débarque, un pote dans la cinquantaine que je considère articulé, éduqué, sympathique :
— Salut vieux, ça va ?
— Boahf. Je sors d'une autre conversation frustrante.
— Ah ouais ? À quel sujet ?
— Ben, cette atroce histoire de Toulouse.
— Ah ouais… Cet enculé, il a eu ce qu'il méritait.
— Euh… 
— Bin kouah ?! T'es pour les types qui attrapent des fillettes par la tresse et leur tirent une balle dans la tête en pleine rue ?
— Euh… 
— Kouah, kouah, kouah !?
— Mais euh… habeas corpus… Présomption d'inn…
— C'est ça le problème en France, on réfléchit trop, on se complique trop la vie avec des machins de procédures…
— Procès équitable… 
— Kaoukouah !?
— Accusation, défense, arguments, machin…
— Basta, merde, il avait des flingues chez lui, ça te suffit pas ?
— Euh… 
— Il leur a pas offert de procès, à ces mômes, lui !
— Beeh euh… Justement… 
— Putain, il était dans Al Quaïda et tout…
— Enfin, c'est ce que raconte le ministre de Sarko, qui est quand même en campagne électorale…
— Ah mais là, si on se met à douter de tout… C'est malhonnête…
— Enfin, si, douter, bien sûr, par principe, et peut-être en particulier dans le cas des ministres en campagne, non ?
— M'enfin, c'est quand même un assassin sanguinaire !
— Celui qui a commis les meurtres, en était un.
— Et alors ?! Où veux-tu en venir ? Je vois pas de quoi tu parles…
— Jusqu'à démonstration probante, y a DEUX types. Le monstre en scooter qui flingue des gens dans le dos ; et ce type assis tranquille dans son appart qui, tant qu'il n'a pas subi de procès juste et équitable, enfin… n'est rien de plus qu'un suspect. C'est un peu la base du droit… il me ss…
— MAISMAISMAIS…
— Il me semble… Sans le droit, y a pas de raison pour qu'une meute de robocops bouclent un quartier et criblent un quidam de 300 projectiles. C'est justement le droit qui fait d'eux des représentants d'une quelconque justice et donc… Enfin, si y a plus de droit, cette armée de types n'est qu'une bande de brutes armées.
— N'importe quoi. C'est des pures conneries, là, ce que tu dis, putain.
— Heu, pourtant, je tente de cerner la question de manière calme et réfléchie…
— NOM DE DIEU ! SI C'ÉTAIT TA PROPRE FILLE QUE CE SALOPARD AVAIT TUÉ EN PLEINE RUE…
— …allons… restons calmes, sensibles, rationnels… 
— …TOI AUSSI… TU…
— …Martin, cher Martin, respirons…
— TU VOUDRAIS TOI AUSSI QU'ON LE PENDE PAR LES COUILLES CET ENCULÉ DE FOU D'ALLAH DE MERDE…
— Uhm… comme je disais quand t'es arrivé : « je sors d'une autre conversation frustrante… »

27 commentaires:

Yvan a dit...

Ya rien à faire à part survivre
en défrichant sa propre terre.
Bises.

RAINETTE a dit...

toujours de la place pour l'islamophobie dans ce bas-monde. On a arrêté son frère...je voudrais pas être dans ses culottes.Bises moi aussi.

MakesmewonderHum a dit...

Ce qui me surprend c'est la quasi simultanéité du geste du sergent Robert Bales, à qui l'on reproche d'avoir tué 16 civils afghans, en dehors de ses heures normales de travail, et ce jeune Mohamed Merah. Les deux cassés à l'apprentissage d'être ennemis l'un de l'autre et qui, à défaut de se trouver face à face, tirent en attendant, sur n'importe quelles ombres. Bales sera jugé, Merah aura lègué son box à son frère. La seule certitude est que ceux-ci étaient déjà morts bien avant leurs victimes et à cela, avions-nous un degré de responsabilité?

almanachronique a dit...

Tout ça, c'est pas beau , pas propre, ni d'un côté ni d'un autre...
Moins on va en parler, moins on va propager d'ondes négatives.
Aut'chose, Eric, les 19 et 20 mai, on organise ici, une fête des jardins, dans un très bel endroit.
On me donne une grande belles salle, pour dédicacer nos bouquins et je me demandais si tu aimerais venir avec nous. Je sais c'est pas la porte à côté, mais j'assure la logistique.
Anne sera là aussi ...
Dis moi ce que tu en penses
Bises
P

Éric McComber a dit...

Yvan, oui, creuser son propre tunnel. Lentement, en se tortillant entre les racines et les pierres, mais sûrement, vers la lumière du jour.

Rainette, la taule, c'est pas une place pour les garnouilles.

MakesME… j'avais pas percuté, mais il est vrai que c'est un tantinet marrant, comme coincidence.

Alma, si la logistique est assurée, je viendrai avec plaisir. J'espère que mes furies de La Mèche espionnent céans et prennent bonne note, elles sont censées m'envoyer des bouquins. J'ai tout vendu hier à Durfort… 

almanachronique a dit...

C'est bien que tu aies tout vendu!
D'ici mai j'espère que tu en auras d'autres...
Ce sera bien de te voir par ici...
Bises
P

anne des ocreries a dit...

Hé, Eric, c'est bath comme endroit là ousqu'on sera ! pis tu seras bien choyé va, Alma, elle les dorlote, ses invités ! :))

moi, ça m'a juste fait chier qu'y mettent 32 h pour ce résultat-là, prévisible dès le départ. Si y sont capables de faire chialer toute une manif avec des lacrymos, y pouvaient l'avoir vivant, qu'on le juge. Ce type a eu droit à de l'expéditif, et pour les familles des victimes c'est dommage, mais en même temps, ça fera une vermine de moins. Bon.

Par ailleurs, confondons pas : je suis pas contre les musulmans, je suis contre les fanatiques religieux de tous poils, prêts à saccager l'innocence pour leurs idéaux de merde malsains. Rien ne justifie jamais ça, quoi qu'on croie. Fin du sujet, page tournée.

Éric McComber a dit...

Alma, les dates sont notées au calendrier.

Anne des O, le problème demeure que le lien entre le fanatique religieux meurtrier pas gentil moche terrible à scooter et le type dans cet appart n'est pas encore établi de manière probante par un processus légal. Il a suffi qu'un ministre le clame et que dix millions de médias capitalistes le répètent pour que toute la France (même toi, que nous, tes lecteurs, savons si intelligente, pertinente et sensible) accepte ce lien. Je veux dire, le seul joint rassemblant ces affaires est le fait qu'une personne a employé l'IP de l'appart éventuellement criblé de balles pour visiter la petite annonce qu'avait fait paraître un des militaires assassinés (si on écarte les dires du ministre qui a dit qu'on lui avait dit que Mohamed avait dit à un flic qu'il avouait tout). C'est pas qu'un peu mince.

De plus, on nous a répété cent fois l'heure que le monstre fou avait été abattu alors qu'il sautait de son balcon, mais il habitait un rez-de-chaussée. Manque juste l'ADN de Ben Laden, là, non ?

Ça ne veut pas dire que la passoire sanguinolente qu'on a sorti de cet appart n'est pas Mohamed machin, ni que Mohamed machin n'est pas l'horrible psychotueur en question. Ça veut juste dire que la France est mûre pour l'abandon du droit en général et de l'Habéas corpus en particulier. Merci aux séries de télé états-unio-ciaiennes innombrables qui ont suffisamment enfoncé le clou pour que l'état de droit tombe tout seul comme une feuille morte en octobre.

On dirait qu'il faut absolument des panzers au coin des rues pour que les gens perdent la confiance aveugle qu'ils vouent à la doctrine électronique.

Brrr. Fait froid, ou c'est moi ?

almanachronique a dit...

Wouais!!! J'avais pas vu ça comme ça!
Monstre ou pas , le danger est qu'on nous manipule et on nous fait bouffer n'importe quoi... Mais ça... c'est pas nouveau..
Ce qui me fait ch... c'est qu'il va falloir voter pour quelqu'un et franchement.... ch'ais pas qui...

RAINETTE a dit...

une autre histoire pour le "mauvais siècle" pense bin...

Denise a dit...

Bel ami, attention à ton petit coeur fragile. La juste colère, si.

Mais il nous faut garder une certaine distance saine de cette partie de la réalité qui nous afflige. Soyons indignés et heureux - Il s'agira de tout un pied-de-nez à l'air du temps qui nous fait chier!

Signée une indignée avec le pouce sur le nez,

D.

Anonyme a dit...

Pas plus solitaire qu'un esprit grégaire, j'imagine.

zoé lucider a dit...

Tutafait Eric, à l'époque du storytelling débridé, on peut monter tous les scénarios du monde. De plus un certain Commandant Prouteau, pas un enfant de coeur, le fondateur du GIGN soi-même, considère que ce carnage pouvait être évité. Il a lui-même procédé à moultes interventions bien plus délicates sans tuer le ou les clampins traqués. Donc si ce n'est pas fabriqué, c'est une opération menée totalement en dépit du bon sens. Bon je dis ça je dis rien. Quant au frère alpagué, on lui souhaite de ne pas se faire suicider.

piedssurterre a dit...

Cette histoire est à vomir.
Ce qui m'a un peu consolée, moi, c'est d'entendre à plusieurs reprises des personnes dont je n'aurais pas soupçonné une telle clairvoyance, parler ouvertement de manipulation.
C'est peut-etre le signe que quand même, les yeux s'ouvrent peu à peu pour certains sur des ficelles électorales qui sont décidément de plus en plus grosses.

MakesmewonderHum a dit...

Je le dis et le répète, lorsqu'une telle situation se présente, y a rien comme du Céline Dion dan'l porte-voix, à fond les RMS, pour vous déloger et vous cueillir comme un angelot hébété et bien résigné à faire une croix sur ses douze vierges promises.
-Avec Carla?
-Non, trop de risques de tirs amis.

Jean-François Thibaud a dit...

Hé misère de misère. Ils vont tous embarqué dans cette merde les français ? C'est vrai ?

Même mon copain juif sioniste en a sauté au conclusion que ça sentait la merde total cette histoire en pleine campagne électorale....

Tabarnak de colisse !!! Sarkozy, c'est pas du tout la même partie de carte !!!!! Avez-vous son CV ? C'est la fin de la (relative) indépendance de la France. Il faut faire quoi? Le hurler sur les toits !!!!!!

Tabarnak d'estie de colisses !!!! De tabarnak d'estie de colisses !!!!!!

anne des ocreries a dit...

Voui voui ! ceci dit, l'Habeas Corpus, c'est chez les Brits, pas en France, ce truc-là...et autre chose : j'ai lu quelque part que c'est l'adresse IP de l'ordi de son frère, qui l'a trahi ! (alors que tu lis après (ailleurs)que ledit ordi n'aurait rien livré de probant ?) - si tu vas par là, tu peux aussi remarquer qu'à chaque fois que Sarko a besoin de se remettre le pied à l'étrier, surgit une affaire louche, avec de gros vilains méchants terroristes livrés à la vindicte publique, puis la presse suit, puis le peuple crie au loup, puis des lois sécuritaires suivent, puis t'as une belle dictature larvée qui se met en place. Voui. Y a ça aussi.

Mais oui, j'y ai pensé aussi, au coupable "pratique "de commande...exactement comme pour la mort du préfet Erignac....aucune preuve contre le berger corse, mais il a pris perpète....désigné d'office par sarko ! qui voulait déjà se positionner pour le pouvoir, à l'époque....rien ne dit qu'un barbouze n'a pas zigouillé le préfet ; rien ne dit que , mettons, un groupe indépendantiste n'avait pas prévu une action quelconque, et que les autorités, au courant, ne leur aient pas fait porter le chapeau pour d'une, s'installer au pouvoir, deux, se débarrasser d'une épine dans le pied, un crime affreux discréditant toujours une cause....
ici, il s'agit d'agiter le chiffon "islamisme" devant le taureau, oui oui.....peuvent très bien avoir monté ça de toutes pièces puis faire porter le chapeau à un groupe de fondamentalistes qu'ils avaient repérés, pour "le cas où"....moui, ça m'avait aussi paru étrange, ce premier étage au rez-de-chaussée. :)

[suite ci-après, com trop long, Blogger le refuse !4096 caractères maxi.... ]

anne des ocreries a dit...

[suite]

Mais...je sais aussi que les journaleux se sont emparés de ça comme une hyène d'un cadavre chaud (oups ! désolée....:D), qu'on a dit tout et rien et n'importe quoi sur le sujet, que le type tué dans l'appart attendait les gars et était très bien entraîne (tu sais manier ça, toi, un pistolet-mitrailleur UZI ?)....Personne ne voulait ce gars vivant, sinon ils l'auraient eu, ils en avaient les moyens ; qu'a-t-on voulu l'empêcher de dire ? que l'affaire pouvait avoir été montée de toutes pièces, dans toute son horreur, pour justifier de nouvelles mesures ultra-sécuritaires de la droite ? ça me rappelle surtout l'assassinat du préfet Erignac, cette affaire ; un meurtre qui secoue l'opinion (un préfet de la République dans un cas, des enfants dans un autre), un coupable proclamé, et tout le bouzin. oui. Bon.
Mais ce qui se dit pourrait aussi bien être vrai : un cinglé allumé qui "mécanise" son paumé de frérot et en fait son bras vengeur...ouais. C'est ça, ou autre chose, on ne saura jamais. Il se pourrait surtout fort bien que ce soit le "pouvoir" qu'on trouverait là-dessous si on grattait, et que le fameux "terroriste" n'ait été qu'un pion sacrifié, une barbouze de l'ombre. ça me rappelle furieusement l'affaire Erignac, oui. Et surtout : je crois sarko suffisamment taré (au sens vrai du mot, "porteur d'une tare"), suffisamment parano/schizo, pour avoir échafaudé un scénario de l'horreur qui lui mette le pied à l'étrier à chaque fois qu'il en a besoin. C'est sa marque de fabrique, la salade qu'il vend depuis le début. Depuis même avant d'être président. Comme s'il était un expert en manipulation de masse. Alors, Merah, faux coupable, Colonna, faux coupable ? je n'en sais rien. Pis je m'en fous, à vrai dire. C'est pas Coupat, Merah.

En fait, ça m'empêche pas de dormir. En fait, je pense toujours à cette gosse, courant dans sa cour d'école, qui s'est sentie rattrapée, terrifiée, qui a senti le froid du flingue sur sa tempe, sa dernière sensation : froid et terreur. Tu t'es déjà fait fourrer un flingue contre la peau ? moi, oui.J'attendais le coup, qui n'est jamais parti, je sais pas pourquoi. Le gars se réclamait de l'ETA. (cf "la genèse de Bernard", chez moi.)

C'est pour ça que moi, c'est cette gamine que j'ai devant les yeux. Les autres ont rien vu venir, les pauvres choux. Mais elle.....

Alors bon, Merah, avec l'arsenal qu'il avait...Merah, capable de manier les armes et de tenir le siège comme il a fait....je ne le crois pas angélique, je le crois "mouillé" dans l'affaire, avec son frère, et s'il n'est pas le tueur, il était un rouage de l'opération, destiné à être sacrifié (le savait-il ?) bon. C'est encore une des histoires troubles, horribles et douloureuses, de l'ère Sarko, qui ressemble de plus en plus à la prise de pouvoir d'un malade mental charismatique (les plus dangereux). On apprendra des trucs, un jour, quand on sera vieux. Je pense. Parce que ce type, s'ils l'avaient vraiment voulu vivant, ils avaient les moyens de l'avoir vivant.

Et d'ici là, je pense à ceux qui vivaient, et qui sont morts. Le "qui" et le "pourquoi", ça y changera quoi ? "On" leur a interdit là-venir. De quel droit?

'tain, il est déjà 2 h du mat, je radote et j'ai la gueule en vrac, j'arrive même plus à dégoiser ce que je voudrais dire de manière un peu convenable. vais me coucher. 'tout cas : je déplore qu'il ait fini criblé de balles, (à moins qu'on ait voulu être sûr de son silence définitif), mais je vais pas le pleurer. C'était couru que ça finirait comme ça. Il a ouvert le feu, il savait à quoi s'attendre. Il a choisi son destin, lui. Pas les victimes.

Anonyme a dit...

SOLITUDE,tabarnak !

Aucunement, AU-CU-NE-MENT, question de Toulouse dans ce billet.

L'auteur, E Mc C, relance Toulouse par politesse dans ses coms. Il vous parle de sa solitude et vous causez Berbère.

Des fois, on sait pas lire ou on lit tout croche.

Dépanneur avant 23h00, j'arrive.

anne des ocreries a dit...

" Des fois, on sait pas lire ou on lit tout croche."----> vrai ! ce sont parfois des choses qui arrivent. C'est, hélas, humain. Je plaide coupable, Votre Honneur.

On peut connaître un vrai moment de solitude, quand on essaie de faire passer une idée quand le monde n'est pas encore prêt à la recevoir.

Mighty Mélissa LeBlanc a dit...

Je comprends tellement, on a le même problème ici avec des affaires débiles comme le cardiologue pas fou (surement une intervention divine ou alors la ''matérialisation'' de la dérive...) qui a fait un overkill dans la face, poignardé ses deux petits enfants innocents à cause d'une passion - jalousie, possessivité, Séraphin Poudrier, L'Ange puissant ou le Canon Bouché un ou l'autre l'avarice va te péter dans la face, l'avaricelle, les virus c'est des maladies infectueuses transmissibles du bas vers/et/ou du haut vers/et/ou et pas toujours négatives... catch me if you can under the microscope WTF WTF my kind is clever! me mingle, mix, xingle, tingle, ça me chatouille l'exotisme à la dérive dans la justice, le palais le plus laid, il est construit pour des 0 et des 1 pas des 1 absolus, non, des $1 et tu vois ma ''théorie de complot'' sur le détournement de l'individu... Amérique y'a pas juste ta musique qu'on a numérisé, accélère encore tu vas pogner en feu pis ton énergie, je la sens moi ''l'électricité dans l'air'' les courants alternatifs, les flux les colères, j'ai du pif pour détecter la frénésie qui énerve, merci au monde de Bouddah pour avoir nommé ça, la pullule qui ne génére pas de durable, c'est de ''L'agitation'' mais boostée aux humeurs massacrantes des ados... pour faire paf ou poof, pop or poop? Qu'est-ce que vous attendez pour arracher toutes les choses à chier de la face de votre petit univers, un ver de terre, Lowly Worm embarques donc sur ton chaos, c'est pas ton caca, c'est le Haut, L'ordre dans le désordre, si tu peux pas vivre avec trouve donc du Febreeze qui le tue, Ctulu pis tous ces monstres fondamentaux qui puent avec, ceux qui rament, qui tournent, enflamment et roulent, L'énergie élémentale va t'étouffer si tu apprends pas à t'adapter dans ton monde, Dieu est resté bête quand tu t'es mis à compter TOUTES les choses et à vivre en statschant TOUTE dans ta cavarne Aleee Aleeee Bobo Be Bop le pôle nord commence à être intolérant à ton niaisage, c'est évident, pis avec les solar flares, les ouragans... ta crisse de technologie lourde de misère... hum, je ne saurais dire, c'est un monde incertain, je vais me faire des bouchons avec de la cire d'oreille pour pas entendre Gentillie Mélamine quand son père (tousse).

Mighty Mélissa LeBlanc a dit...

http://www.cyberpresse.ca/dossiers/retrospective-2011/201112/27/01-4481120-justice-2011-infanticides-crimes-sexuels-et-guerre-de-mots.php

Tu vois, grâce aux engins de recherche on peut se feeder ça en boucle, mais ça me roule pas dans la bouche.

Mighty Mélissa LeBlanc a dit...

Même scooter, même gun, deux fois dans le meme genre d'endroit, même genre de victimes immigrantes... Inspecteur Clouseau? Ah, nous me savons pas encore si c'est le meme suspect. Doppelganger? AAAaaawwwhhm, spasque on est pas des molécules, même s'ils étaient jumeaux inversés ou jumeaux tout court ils ne trouverait pas les moyens d'user des ''mêmes artifices'', un de la gaouche l'autre de la drouitte, à moins qu'ils sont siamois et décédés entre temps, je ne sais pas, Éric, regarde donc dans le micro-onde, Oui notre bon magnétron appétissant qui accélère les particules, s'il y a un chat dans la poche de ces Chiens de Golddiggerz.

Codes : createdb iCourour
''craignez votre kourrou irritables irritations séminales sur mon Amour, mangez donc votre propre marde, ça va revenir moins cher.''

Laure K. a dit...

"300" tir de balles dans le corps... 300 pour un seul homme. mmh... là, je suis restée très perplexe sur la méthode médiatico-balistique.

(ps: qui a remis automatiquement les verifs de mots sur blogger ? pff)

RAINETTE a dit...

Moi je pense que MAC nous parle ici et de solitude et de Toulouse, Anonyme.

anne des ocreries a dit...

Je laisse pour finir ce lien à votre réflexion :

http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/l-etrange-relation-entre-mohamed-113234

Il est évident qu'il a été buté sciemment, parce que l' "on" craignait sans doute qu'il n'ait beaucoup à dire sur le(s) VRAI(S) commanditaire(s) de ces crimes odieux....ce qui me laisse à penser qu'il y a, actuellement, au pouvoir, dans ce pays, de dangereux psychopathes, et qui me confortent dans le parallèle que j'effectue avec l'affaire Erignac.

Clopine Trouillefou a dit...

Ben, moi aussi je trouve qu'il aurait bien fallu l'arrêter vivant, ne serait-ce que pour avoir un procès, et donc nous raffermir dans la conviction que nous vivons bien dans un état de droit.

Nous, hein, pas lui. Lui, franchement, sa mort ne me fait pas verser l'ombre d'une minuscule larme. Mais nous, ne convient-il pas de sérieusement nous interroger ?