vendredi 13 avril 2012

Insuccès souvenir



Roger Waters fait de l'auto-stop, presque oublié de la Terre entière, malgré tout accompagné de ses nouveaux amis, le sémillant Eric Clapton à la strat, le légendaire Michael Kamen aux claviers mais surtout, le profond, le fastueux, le filigranesque, l'onctueux Andy Newmark à la batterie (ex Sly Stone, Roxy, Bowie, Lennon —oui, Double Fantasy !— et remplaçant spectaculaire de Nick Mason sur The Final Cut, l'ultime* Pink Floyd).

Cette toune est revenue me hanter cet après-midi alors que je rentrais d'une charmante visite à l'hosto et que je titubais dans Nîmes, quasi-aveugle, moi que le soleil éblouit presque complètement depuis deux mois, va savoir pourquoi…
I shade my eyes
So nearly blind








—————
*Non, ornithorynque suppureux, y en a pas eu d'autres, après. Grr.

6 commentaires:

manouche a dit...

Tu connais un lieu où les yeux se reposent et où le vin est bon , on t'y attend...

zoé lucider a dit...

T'as quelqu'un pour prendre soin de toi au moins ? La même qui s'occupe de Modestine? T'embrasse bien fort.

Mighty Mélissa LeBlanc a dit...

Cette chanson je ne la connaissais pas, elle est belle...

Pour le reste de tes restes... well, ça me parle aussi mais le corps, well, c'est comme la poésie, c'est personnel, schizophrène et dérangeant.

Amen.

Prends soin de toi mac, sinon, je t'ai mis un petit machin ''casser la vitre'', ramène ton c*l!

Yvan a dit...

Shade them and stay with us.

Matthieu et moi allons créer
cette "féroce" version
de 30 minutes or so.

;-)

Pis Nick Mason dormait au gaz.
"Average Joe des peaux".
À la bonne place au bon moment.
Batteur d'opérette!

Take good care, É.

anne des ocreries a dit...

Ah, bon sang, ça m'agace-t-y de te savoir comme ça, pis loin, qu'on peut même pas te servir à rien.....
Y valent quoi, à cet hosto ?
Je me soucie.
T'as des lunettes de soleil, hein ?

La Rouge a dit...

Étrange ce symptôme vampirique. J'espère qu'ils vont trouver, sincèrement.

Merci pour la découverte. J'avoue que tout ce qui touche de près ou de loin à Pink Floyd me rappel de la fois où j'ai dormi sous un sapin. Je m'étais enfuie d'un party qui jouait des airs Floydien et où, tout le monde s'était mit à brailler pour je sais pu quoi. Après cet épisode, j'ai rangé mes cassettes très loin mais bien que j'ai hésité à faire play, et bien, j'ai beaucoup apprécié. Merci.