dimanche 8 juillet 2012

Une Appli contre la brutalité

3 commentaires:

Mighty Mélissa LeBlanc a dit...

Kesse t'attends JP pour péter le malalaise avec quelques choix musicaux?:-P

Veuillez prouver que vous n'êtes pas un robot.

Fucking cyber shit.

Yvan a dit...

Petit rappel malgré l'utilité
de cette application.
Nul n'est obligé de décliner
son identité à moins d'une infraction commise sur la voie publique,incontestable
devant un tribunal.

Le système judiciaire actuel
aimerait bien faire vivre
une panoplie d'avocats
prêts à vous "défendre"
en cas de besoin pour la moindre
incartade citoyenne.
Je crois humblement qu'il faut
être prêt à se défendre
soi-même et sans intermédiaire
devant ce que l'on juge injuste;
à ses risques et périls,dépendamment de la gravité
et la complexité juridique du geste reproché,sans égards au côté théâtral toujours présent dans les palais de justice en 2012.

Bref, si j'avais à me défendre
d'un larcin supposé ou véridique,
j'imaginerais tous les personnages
de ce cirque complètement à poils
pour me fournir en énergie combative.

Yvan a dit...

Je dis:
À caméra,caméra et demi.
On en est rendu là et c'est triste.
Nous sommes filmés et scrutés.
Il faut donc se filmer soi-même
"in vivo" pour prouver ses dires
et actes car nous devenons peu à peu coupables par soupçons alors que ce devrait être le contraire:
innocents jusqu'à preuve de culpabilité.
Or le fardeau de la preuve est en train de s'inverser en Amérique du Nord,notamment depuis le 11/09/2001.Cet aspect brièvement
couvert n'en est qu'un parmi
des dizaines d'autres tout aussi
troublants sur l'évolution
de notre race.

Bises.
C'est l'été après tout.

Nip: sharmme